Farine de châtaigne :  une farine hautement énergétique

La farine de châtaigne va devenir un incontournable dans ton placard si tu aimes découvrir de nouvelles saveurs. Grâce à sa saveur très typée et riche en bienfaits nutritionnels, elle apporte originalité et gourmandise à tes recettes pour le bonheur de tes papilles.

Dès à présent, je te propose de poursuivre le « Festival des farines » inauguré par « Bibi l’experte » munie de sa loupe et de sa casquette pour découvrir, ensemble, la fabrication de la farine de châtaigne, ses vertus nutritionnelles et comment l’utiliser dans tes gourmandises sucrées sans gluten et vegan.

Avant cela…

📌Avant cela, je tiens à te préciser que toutes ces informations sont le fruit de recherches et expérimentations personnelles. Elles sont le reflet des croyances de « Bibi l’experte » donc ne prends rien pour acquis. Elle t’invite aussi à faire tes propres investigations et expériences afin que tu trouves également ce qui fonctionne pour toi, car nous sommes tous différents.

Ok are you ready ?

Pour « Bibi l’experte », la châtaigne est souvent associée aux balades automnales en forêt pour profiter de la palette de couleurs que nous offre Dame Nature. C’est aussi l’occasion de visiter les salons de producteurs. Alléchés par l’odeur de marrons grillés, tu résistes difficilement à laisser le cornet au vendeur.
Sauvage et saisonnière, la châtaigne suscite aujourd’hui de l’intérêt pour ses bienfaits nutritionnels.

Ce n’est pas pour rien, car ce fruit à coque apporte de l’énergie.
Un bon moyen pour pallier naturellement aux coups de pompe liés à la fatigue apportés parfois lors de la saison froide.

Considérée comme la nourriture des pauvres

Autrefois, la châtaigne a permis à des générations de populations de résister aux rudes disettes hivernales. Les hommes et troupeaux bénéficiaient de ses multiples propriétés et de ses apports énergétiques sains.

En France, en Espagne, au Portugal et en Italie, la châtaigne a constitué la nourriture de base des habitants, particulièrement dans les régions montagneuses, où les céréales ne poussaient pas.
Et ce, depuis le Moyen Âge.

C’était toujours le cas au XIXe siècle, dans les montagnes de la Toscane où, six mois par année, on ne consommait pratiquement que ce fruit, à raison d’un ou deux kilogrammes par personne, par jour.

Donc tu l’as compris, la farine de châtaigne possède une longue histoire.

Dans de nombreuses régions, du Limousin aux Cévennes et à la Corse, nos aïeux les plus pauvres ont bien souvent dû leur survie hivernale à ces châtaignes et marrons séchés qu’ils récoltaient à l’automne.

Au cœur de la Corse, une véritable civilisation du châtaignier est née.
La vie du village était centrée sur cet arbre parfois surnommé « arbre à pain», depuis sa plantation jusqu’à la transformation des fruits.
Les habitants transformaient la châtaigne en farine pour façonner des galettes, nommées « castavena » ou « pulenda ».

D’autre part, pendant des millénaires, les châtaignes de moindre qualité ont été données aux animaux d’élevage pour les engraisser.
La chair des cochons ainsi nourris était censée être délicieuse.

Un regain d’intérêt : AOC enfin !!

Toutefois, au cours des derniers siècles, la châtaigne a connu un déclin progressif, qui s’explique par diverses causes : guerres, hivers meurtriers, passage d’une économie de subsistance à une économie marchande, maladie de l’encre (maladie très grave du châtaignier et du chêne), etc.

Même dans les régions « à châtaigniers », les arbres sont laissés à eux-mêmes et les traditions se perdent.

Toutefois, dans certaines régions, nous assistons depuis quelques années à un regain d’intérêt, notamment dans les Cévennes françaises.

A ce titre, « Bibi l’experte » t’apporte la bonne nouvelle : en effet, depuis octobre 2020, les Cévennes ont obtenu l’appellation d’origine contrôlée (AOC) pour la châtaigne locale. T’imagines ? 16 ans de lobbying pour faire valoir ce patrimoine territorial qui concerne 208 communes !!

Quelle victoire !! Enfin un label qui permet de reconnaître la qualité et les méthodes artisanales de transformation des châtaignes, notamment sous forme de farine.

La châtaigne vs le marron

Certainement que tu te poses la question : comment distinguer la châtaigne du marron ? Voici des astuces qui vont te faciliter la distinction.

La châtaigne

La châtaigne, de taille plus petite, renferme généralement plusieurs fruits cloisonnés (par trois dans des bogues épineuses).
Elle présente une petite pointe, reste du pistil desséché.

la châtaigne avec sa chair farineuse idéale pour la farine de châtaigne sans gluten
La châtaigne

Le marron

Le marron, quant à lui, il est plus rond.
Et se loge dans une bogue comptant beaucoup moins d’épines.
Il ne comporte qu’un fruit.

distinguer la châtaigne du marron
Le marron

Mais sais-tu qu’on appelle marrons les plus grosses châtaignes (lorsqu’une seule graine se développe dans une bogue) ?

Attention ! A ne pas confondre avec les fruits du marronnier d’Inde – qu’on ne trouve que dans les villes ou les parcs – qui ne portent pas le plumet caractéristique… et loin d’être comestibles🤣.

La châtaigne est-ce un légume ou un fruit ?

La châtaigne, le fruit du châtaignier est un akène : c’est un fruit à péricarpe sec (la peau brune que l’on enlève) qui contient une graine (ce que l’on mange) entourée d’une bogue épineuse.
Celle-ci s’ouvre à maturité mais parfois incomplètement.

Si l’envie te dit de participer à la récolte, « Bibi l’experte » te recommande de mettre des gants pour extraire les châtaignes pour éviter de te piquer sur les bractées !

Donc c’est la graine que l’on mange et qui offre de nombreux bienfaits à notre corps !
La châtaigne appartient à la catégorie des fruits à écale.
Un fruit fragile qui s’altère rapidement.

Après quelques jours au réfrigérateur, elle moisit.
Laissée telle quelle dans un cageot, elle est rapidement envahie par les larves de parasites qui s’y développent.

Entre autres, la châtaigne est un fruit qui se consomme sous de nombreuses façons : séchée, crue (même si cela est peu digeste à moins que tu reviennes de Koh- Lanta avec une grosse faim), bouillie, rôtie, grillée au four, etc.

Le « marron » comestible

Celui-ci est issu d’une variété de châtaignier greffé pour la culture. En gros, il s’agit d’une version modifiée de la châtaigne sauvage.

Les bienfaits de la farine de châtaigne

En plus d’être délicieusement bienfaisante, la farine de châtaigne offre de nombreuses propriétés, bénéfiques pour l’organisme et pleine de vertus !

En effet, rares sont les fruits aussi nutritifs !

Comme beaucoup de fruits secs naturels ou graines, la châtaigne est un concentré énergétique de vitamines et minéraux.

Riche en fibres

Sa richesse en fibres est intéressante pour le bon fonctionnement intestinal et ce d’autant plus que la forme transformée de la châtaigne renforce sa bonne assimilation.

Un fruit qui préserve le transit intestinal (tout comme les courges, les pommes ou les haricots verts) grâce à sa richesse en fibres (notamment l’amylose et l’amylopectine).

Ce fruit a l’avantage d’aider à la digestion des autres aliments !

La châtaigne est surtout riche en amidon « résistant », c’est-à-dire digérée lentement et incomplètement : elle remplit l’estomac sans entraîner de pic de glycémie. A condition qu’elle soit bien cuite. Ainsi, elle sera tolérée par tes intestins s’ils sont fragiles.

Ses fibres sont abondantes : près de 5 g aux 100 g.

Potassium

Sa teneur élevée en potassium est excellente pour les muscles et pour l’équilibre acido-basique.

Magnésium

Le magnésium est bon pour la régulation et l’équilibre nerveux.
La châtaigne en fait une source non négligeable de recharge en minéraux naturels.

Minéraux

Ce fruit est particulièrement apprécié par les sportifs grâce à sa richesse minérale.

Sa teneur en minéraux est très élevée : le potassium atteint ainsi un niveau record de 484 mg au 100 g, complété par des quantités intéressantes de magnésium, de calcium et de fer.

Enfin, les manganèses et le cuivre contenus dans ce type de farine aide à l’évacuation rapide des radicaux libres néfastes pour la santé.

Vitamines B

Quant à la place prédominante du complexe B et C, elle transmet ses bienfaits même au travers des processus de transformation de la châtaigne fraîche, en particulier l’acide folique contenu dans la vitamine B9 et qui participe à la régénération du système nerveux.

Enfin, la châtaigne est riche en vitamines du groupe B et en vitamine C et contient de la vitamine E

Ce sont les différentes vitamines B qui vous aident à faire le plein d’énergie. C’est d’ailleurs un fruit conseillé aux sportifs.

Lipides

Les lipides sont présents à un taux relativement élevé pour un végétal : 1,25 g aux 100 g. Ils sont constitués pour les 2/3 d’acides gras insaturés (acides gras mono-insaturés et poly-insaturés à part égale) et à 1/3 d’acides gras saturés.

Ces lipides représentent près de 10 % de l’apport énergétique total du fruit.

Protéines

La châtaigne constitue une source non négligeable de protéines. Elle peut ainsi contribuer à compléter l’apport protéique global.

Glucides

La châtaigne contient environ 50 % d’eau et plus de 38 % de glucides. Ces derniers assurent l’essentiel de ses apports énergétiques et se répartissent globalement en 2/3 d’amidon et 1/3 de saccharose.

Tu l’as bien compris la farine de châtaigne ne manque pas de bienfaits !

La châtaigne : fruit calorique

D’un apport calorique élevé, la châtaigne est un fruit très riche en glucides sous forme de sucres lents.

Il faut donc la consommer avec modération.
Une portion correspond à environ 100 g de châtaigne.

D’ailleurs, il est conseillé de ne pas excéder une dizaine de châtaignes par jour, en complément d’une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes frais.

Son indice glycémique

La farine de châtaigne a un IG de 65 contre 85-90 pour la plupart des féculents.

Dans un même temps, l’apport en amidon résistant permettrait une meilleure santé de l’intestin et éviterait les pics de glycémie.

La châtaigne regorge de vertus santé

La farine de châtaigne donne de l’énergie à l’organisme mais l’aide aussi à prévenir des maladies.
Ce fruit protège l’organisme des surplus de mauvais cholestérol.
D’ailleurs, il contient 8 fois moins de matières grasses et de lipides que les autres fruits à coque.

Un autre avantage non négligeable : nul besoin d’ajouter de matières grasses pour préparer et cuisiner la châtaigne.

De plus, c’est un aliment qui se digère très facilement après cuisson. Les glucides sont parfaitement assimilés par l’organisme et la satiété se fait rapidement sentir.

Côté beauté. Riche en minéraux et en vitamines B et C, la châtaigne est une alliée de taille pour hydrater et purifier votre peau !

Comment obtient-on de la farine de châtaigne ?

La texture de ce fruit sec à écorce, à la chair douce et farineuse, permet également d’en tirer une farine aux bienfaits énergétiques, sans gluten et très digeste.

La châtaigne arrive à maturité au mois de septembre et se récolte jusqu’à mi-novembre pour les variétés les plus tardives.

Les châtaignes de taille moyenne ou petite sont préférées pour la réalisation de la farine.

Le procédé de fabrication

Après la récolte, les châtaignes sont ensuite séchées sur une claie (ce nom peut varier selon les régions).

Vient ensuite, la première étape qui consiste à cuire une première fois les châtaignes sur le feu plusieurs heures afin de réduire les dernières traces d’eau.

En raison de leur forte teneur en eau, elles sont séchées une seconde fois pour éliminer toute trace d’humidité.

Cela peut durer de 8 jours à 1 mois.

Une fois refroidis, les fruits sont décortiqués afin d’enlever les deux peaux. Puis, ils seront passés au moulin pour être moulus entre deux meules pour une finesse optimale.

Ce tri est très important et défini la qualité finale de la farine.

Enfin la farine est conditionnée.

Ce procédé de fabrication traditionnelle et artisanale est long et précis, permet une farine de qualité plein de finesse.

La farine de châtaigne est donc produite depuis plusieurs siècles.

Bien sûr, les procédés de fabrication ont évolué. D’ailleurs, certaines étapes ont été mécanisées. Cependant, de nombreuses farines, notamment biologiques, sont encore fabriquées de manière artisanale sans l’intervention de produits chimiques. Ce qui reste le cas pour la farine de châtaigne.

Il faut entre 3 et 4 kg de châtaignes pour faire 1 kg de farine.

Bon à savoir : Il s’agit d’une farine non panifiable, ce qui signifie qu’elle n’apporte pas aux pâtes à lever cette élasticité et ce gonflant que leur confère habituellement la présence de gluten.

En cuisine : comment utiliser la farine de châtaigne ?

Les utilisations de la farine de châtaigne sont variées et surtout délicieuses.

La farine de châtaigne, à la saveur très douce, peut donc être utilisée afin de confectionner des mets à la saveur délicate et sucrée.

Tu peux l’utiliser seule ou bien mélangée avec une autre farine sans gluten plus neutre (farine de riz, fécules de maïs ou de pomme de terre par exemple).

Astuce qui apporte une saveur délicate et sucrée :
Pense aussi à ce type de farine pour tes pâtes sablées, feuilletées ou brisées.

C’est une farine sans gluten, adaptée aux personnes cœliaques, intolérantes au gluten ou qui souhaitent réduire la part de gluten dans leur alimentation.

Côté sucré

Toutefois, en pâtisserie, n’ayant aucune propriété de panification, par l’absence de gluten, « Bibi l’experte » te recommande de réserver cette farine à la réalisation de gâteaux, crêpes, muffins, soufflés, sablés, muffins ou tartes.

Côté salé

Les pains et cakes à la farine de châtaigne sont soit très denses et plats, soit plus vraisemblablement issus d’un mélange avec une farine conventionnelle – ce qui permet d’amoindrir quand même la teneur en gluten.

Donc, tu peux l’utiliser pour faire tes pains ou des préparations à pâtes levées, mais elle doit alors être mélangée avec de la farine panifiable et être tamisée (dans ce cas-là, une proportion de 30 % est adaptée).

La farine de châtaigne se glisse également très bien dans les soupes et sauces (tu peux ajouter une cuillère à soupe de farine de châtaigne pour épaissir tes sauces) pour accompagner une volaille ou un gibier.

Elle n’a cependant pas la composante grasse des oléagineux de type noisette, noix ou amandes.
De la sorte, sa texture, associée à sa teneur en glucides, permet de l’utiliser comme un féculent.

En somme, cette farine permet de rehausser autant un mets principal qu’un dessert. Elle apporte légèreté, délicatesse et une belle couleur brunâtre à la saveur raffinée.

Selon tes goûts, la proportion de farine de châtaigne peut être entre 30 % et 50 % mixée avec une autre farine sans gluten. Plus tu souhaites un rendu aéré, moins tu mets de farine de châtaigne. Dans le cas contraire, si tu souhaites des recettes aux saveurs plus typées, tu augmentes la proportion.

Quelques suggestions de mélange avec la farine de châtaigne pou remplacer 100 g de farine de blé

La farine de châtaigne est un ingrédient indispensable aux adeptes des recettes maison, sans gluten. Le goût et la couleur de cette farine apportent un petit plus original à tes plats. Elle ne doit pas représenter plus de 30 % du mélange pour un résultat correct comme dit précédemment.

Un conseil : tamise la farine de châtaigne avant de l’intégrer à une recette. Elle sera plus légère et tu éviteras des grumeaux😉.

Pour des biscuits ou des cookies :

  • 60 % farine de riz
  • 40 % farine de châtaigne

Pour des cakes et des gâteaux :

  • 60 % fécule de maïs
  • 40 % farine de châtaigne

ou bien un autre mélange : saveur d’automne apportée par la farine de châtaigne

  • Farine de châtaigne : 30 %
  • Farine de riz : 40 %
  • Fécule de maïs : 30 %

Allergiques aux arachides s’abstenir

Dans la liste des principaux allergènes, tu retrouves les « noix », qui désignent un ensemble de fruits à écale et oléagineux pouvant inclure la châtaigne.

Il est recommandé aussi aux personnes allergiques aux arachides de s’abstenir de consommer l’ensemble de cette catégorie de fruits. En effet, ces aliments ont un potentiel allergénique élevé.
D’ailleurs, ils sont souvent manipulés et distribués par les entreprises spécialisées dans les arachides.

Les symptômes d’allergie peuvent être graves et aller jusqu’au choc anaphylactique.

Donc, tu l’as bien compris, es personnes qui souffrent d’allergie aux arachides doivent éviter de consommer des châtaignes, de même que celles qui sont sujettes aux ballonnements, aux colites et autres maladies hépatiques.

Afin de limiter les risques d’allergie avec les oléagineux

Je te livre une info capitale côté allergènes. Afin de limiter les risques d’allergie chez le jeune enfant (entre 1 et 3 ans), tu dois éviter d’introduire dans l’alimentation les fruits (châtaigne, noix, amandes, noisettes) et les produits contenant de l’arachide. Et plus particulièrement, chez les enfants « à risque » (dont l’un des deux parents ou frère ou sœur sont allergiques).

Pour faciliter la digestion

Veille bien à faire cuire ces fruits pour que ta digestion soit plus facile ! En effet, les châtaignes sont riches en amidon, un glucide qui a la particularité d’être résistant à la digestion.

Où acheter de la farine de châtaigne ?

Maintenant, te voici convaincue des propriétés et qualités de la farine de châtaigne, voici quelques pistes pour t’en procurer.

La farine de châtaigne est rarement disponible dans les grandes surfaces.

1. Internet et épicerie fine en ligne

Tu trouveras sur internet des épiceries biologiques et épiceries fines en ligne. Elles te proposeront un choix assez large, des farines de châtaigne de qualité et de différentes origines ainsi que des produits fabriqués à partir de châtaigne.

2. Producteurs locaux de châtaignes

N’hésite pas à te renseigner pour savoir s’il y a des producteurs de farine de châtaigne dans ta région.

Fais comme « Bibi l’experte ». Profites des salons ou des foires qui se déroulent près de chez toi, afin de découvrir des producteurs locaux. Deviens locavore 😉.
De plus, tu peux échanger avec eux et découvrir leur univers. Cela peut aussi être une idée de visites dégustatrices lors de tes prochaines vacances.

En achetant leurs produits de qualité, tu participes au développement de leur activité.

En France, la récolte est concentrée dans des régions comme l’Ardèche, les Cévennes, la Dordogne, la Corse et le Var.
Pour rappel : la châtaigne d’Ardèche bénéficie désormais de l’une appellation d’origine contrôlée.

La production française ne représente qu’un pour cent de la production mondiale, la Chine étant en tête.

3. Les magasins bio

Certains magasins biologiques te proposent de la farine de châtaigne. Malgré un choix parfois limité, tu pourras constater que les farines sont souvent de qualité. D’ailleurs, tu en trouveras principalement produites à partir de châtaignes issues de l’agriculture biologique. Surtout, vérifie bien l’origine des produits.
Et « Bibi l’experte » te recommande de préférer les farines françaises et italiennes.

En fin de compte

Nous arrivons au terme de cette aventure et quelle joie de découvrir tous les bienfaits nutritifs procurés par la châtaigne.

Qu’en dis-tu ?

Alors, en résumé, la farine de châtaigne est très riche d’un point de vue nutritif.

Cette délicieuse farine, sans gluten, à la saveur douce et sucrée, est l’une des farines les plus appréciées.

Outre son goût typé, elle apporte une jolie couleur brune à tes recettes.

La farine de châtaigne est dense et très riche en nombreux nutriments, notamment en fibres qui la rendent facilement assimilable.

N’hésite pas à la rajouter dans tes recettes sucrées et salées, dans tes sauces et soupes.

Avec l’arrivée des frimas hivernaux, notre corps a besoin d’énergie et de nutriments qui aident à sa régénération cellulaire et nerveuse.
Alors on se met au chaud et on confectionne par exemple de délicieux cookies ou muffins à la farine de châtaigne, avec plein de petits éclats de chocolat noir pour renforcer les apports en magnésium.

Fais le plein d’énergie en ajoutant de la farine de châtaignes dans tes plats salés ou tes recettes sucrées maison, c’est vraiment un bon plan forme et santé.


Un grand merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout sans te lasser, piquer du nez sur ton Android ou le clavier de ton ordi.🙏

Alors, je te dis, à très bientôt, pour découvrir de nouveaux conseils et astuces. Et rappelle-toi, réussir simplement et facilement tes gâteaux SANS GLO (gluten, lactose et œufs) AVEC goût. Ensemble, pas à pas 😁

👇Avant de partir, je t’invite à me laisser ton commentaire ci-dessous. J’adore les mots doux. De plus, j’ai hâte de savoir si cet article t’as éclairé sur la farine de châtaigne ?