Comment mes intolérances alimentaires ont démarré ?

Par où commencer ?

Bonjour a tutti et bienvenue à bord d’Escale sans gluten. Oyé ! Oyé ! Qu’on se le dise le trio Gluten, Lactose et Oeuf ne sont pas autorisés dans les desserts.

Bienvenue sur Escale sans gluten  ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide :
✅”6 astuces pour cuisiner SANS GLO” (gluten, lactose et oeufs) 
Cliquez ici pour le télécharger gratuitement ! 
Merci pour votre visite et à bientôt pour une Escale sans gluten 😉

Avant tout, je vous le dis, haut et fort, je me lance dans un grand défi et je vais partager, avec vous, mes réussites et mes échecs sur ce blog. Voici d’où je viens et voici où je veux aller.

intolerances-alimentaires-escale-sans-gluten

Je m’appelle Sabine et habite la Côte d’Azur. Adepte de la marche rapide, du yoga, de la méditation… je prends soin de ma “carcasse”. Je comprends qu’allier une alimentation saine et équilibrée avec une activité physique régulière favorisent le bien-être (mental et physique). Je suis intolérante au gluten, au lactose, à l’œuf, au miel, aux amandes et noisettes (rien que ça pour la partie sucrée ! ). Côté salé : la tomate et les fruits de mer. 😫.

Je relève le défi face à mes intolérances alimentaires

En grande gourmande qui se respecte, j’ai décidé que ce ne serait pas une contrainte dans ma vie au contraire j’ai pris mes intolérances alimentaires pour un défi, me permettant de découvrir de nouveaux goûts, de nouveaux produits et surtout de nouvelles façons de cuisiner tout en associant les saveurs, les parfums et les odeurs que nous avons connus dans notre enfance avec des produits de saison, locaux, bio ou culture raisonnée, et de fabrication artisanale.

En toute transparence, je partage mes recettes, mes réflexions et mes essais culinaires (sans oublier les ratés !! ) car je me sens toujours une débutante dans la matière et au fil du temps, je découvre, je teste des trucs et astuces pour me faciliter la vie.

gateau-sans-gluten-pour-intolerances-alimentaires

J’ai à cœur de vous aider également pour vous permettre de réussir vos desserts sans ces 3 allergènes (gluten, lactose et oeuf) avec goût, en toute simplicité.

Mon objectif est de vous rendre la vie SANS GLO facile au quotidien et que votre four retrouve votre joli sourire. Vous démontrez que c’est possible de pâtisser avec des alternatives malgré ses intolérances, allergies ou bien parce que vous avez fait le choix de cesser d’en consommer. Des pancakes souples pour bruncher en passant par un gâteau au chocolat moelleux pour le goûter… Un vrai jeu d’enfants !!

Vous êtes toujours là ? Prêt à décoller ? Attachez votre ceinture. Ensemble, pas à pas, je suis votre hôtesse tout au long de cette belle aventure où amusement, imagination, plaisir, simplicité seront vos meilleurs compagnons de voyage avec cerise sur le gâteau, une invitée d’honneur Madame la Gourmandise😋.

Alors vous sentez-vous toujours prêt à embarquer dans cette belle aventure ? Départ imminent… mais avant cela, je vous propose un STOP pour faire plus amples connaissances…

Sur les pas de mon arrière-grand-père

sur-les-pas-de-mon-arriere-grand-pere

Enfant, vers l’âge de 8 ou 10 ans, je ne me souviens plus précisément, j’aimais pâtisser. Mon premier livre de cuisine était « La cuisine est un jeu d’enfants » par Michel Oliver. Des étapes simples et ludiques confortaient mon envie de cuisiner. Je prenais également plaisir à lire les fiches « cuisine » rédigées par ma Mamounette qui les rangeait soigneusement dans une boîte en bois. J’adorais quand mon père gourmand qui n’aimait pas les gâteaux du commerce, revenant du travail, me demandait « je peux goûter ? ». Quelle joie mon Papounet !!

Par la suite, j’apprends par Mamounette que je suis sur les pas de mon arrière-grand-père, un Grand Chef cuistot. De toute évidence, la cuisine coule dans mes veines. Je ne choisirai pas cette destination. La créativité est là, c’est mon ADN, un vrai jeu d’enfants que j’aime à conserver, à approfondir lors de voyages à l’étranger (à chaque retour de voyages, j’organisais une séance photos et dégustations de mets locaux importés… une jolie façon de partager et de rester encore connectée😉).

Quelques centimètres plus tard (sans talons)…

Adolescente, j’avais un ventre ballonné après chaque repas. Je fais souvent des gastro-entérites et je me sens vite rassasiée. Ma digestion est leeeeeente. Je ne comprenais pas pourquoi. J’étais en souffrance face à cette incompréhension qui restait sans réponse face à une médecine traditionnelle limitée.

De plus, le passage de l’adolescence, ce n’est pas la période la plus facile à traverser n’est-ce-pas ? On cherche à s’affirmer, à exister… Pour ma part j’étais gâtée côté physique. Le pack : acné, dermite séborrhéique sur le cuir chevelu (des croûtes de lait sur la tête). Déjà à l’époque, au petit déj, je rejetais le lait. Sans oublier les ballonnements digestifs.

Comment se sentir bien dans sa peau et plaire aux garçons ?

Je me sens en souffrance… c’est le début de mes intolérances alimentaires

le-colibri-s-envole-pour-trouver-des-solutions-alternatives

A 19 ans, l'”oiseau” quitte son nid, sa province pour s’installer dans la capitale (l’oiseau c’est moi bon ça vous l’avez compris). Ma priorité number one, soigner mon acné (encore et toujours là !! ). C’est impératif, je suis trop en souffrance. Grâce à une amie, elle m’oriente vers un dermatologue qui l’a aidée aussi à soigner son acné. Ni une, ni deux. Je prends rdv et je commence le même traitement que mon amie pendant 9 mois.

Pour soigner une acné dite “sévère”, le dermatologue me prescrit Roaccutane. Comment vous dire ? Lorsqu’on est face à un problème et qu’on est pressé de l’enrayer, on est prêt à tout. De toute urgence !! sans réfléchir aux effets secondaires sur le long terme.

Aujourd’hui, ce traitement n’est plus délivré en France (ouf ! quelle excellente nouvelle ! ), il a été remplacé et heureusement car je ne le conseillerai pas. Et pourtant… Il m’a sauvée et a rendu ma peau magnifiquement belle. Un vrai miracle !! Mon entourage était bluffé. De plus, j’étais partie un mois en vacances sous le soleil des tropiques. Je devais impérativement me protéger du soleil. Ce n’était pas la période idéale (car sous traitement il faut éviter soleil et UV). J’ai laissé parler mon cœur avant tout. J’ai pris mes précautions et le séjour s’est merveilleusement bien passé.

Une métamorphose est née

A mon retour de vacances, une métamorphose opère (physiquement et mentalement) et là je reprends confiance en moi. Je peux envisager un avenir en tant que femme, future maman… La face cachée de l’iceberg sera vite visible… Comme tout produit “miracle” donnant un résultat rapide, il y a des effets secondaires indiqués par le spécialiste.

une-pause-au-soleil-loin-des-intolerances-alimentaires

Par exemple, il était fortement recommandé de prendre un moyen contraceptif ultra efficace pour toutes femmes en âge de procréer. Précautions hautement prises.

Vers l’âge de 23 ans, je ferai une grossesse extra-utérine. Là aussi, la médecine traditionnelle a ses limites et ne cherche pas la cause. Le spécialiste soigne et basta. Aujourd’hui, avec le recul, c’est mon constat.

Par conséquent, les effets secondaires sont à prendre au sérieux quel que soit le traitement !! C’est bibi qui vous le dit 😊

Quand mes premières douleurs intestinales ont commencé…

Ma première et unique crise de mal de ventre, je l’ai vécue un matin avant d’aller travailler.

Depuis un mois, j’ai commencé mon travail. J’avais loué une chambre individuelle de 9 m2 dans un foyer de jeunes travailleuses. Quel excellent souvenir😊!! dans le 6ème arrondissement. Je m’apprêtais à prendre le métro. Soudain, une douleur au bas ventre m’oblige à me plier en deux, ce qui m’empêcha de me rendre au travail.

Pour appeler “SOS médecin”, je me rends sur le palier où le téléphone est commun pour l’étage. J’explique mes symptômes. On m’informe qu’un médecin va arriver dans quelques minutes. Pour regagner ma chambre, j’ai rampé telle une couleuvre en phase de digestion. Impossible de me tenir debout. Surtout que j’en pleurais tellement que j’avais mal. En vain, je regagne ma chambre et m’allonge sur le lit. J’attends.

la-venue-du-medecin-premier-signe-debut-de-mes-intolerances-alimentaires

Un miracle ?

Le médecin arrive et là, miracle. Je me sens bien. Après cela, étant allongée, il me demande de lever la jambe droite. Tout va bien, j’exécute. “Je n’ai plus mal” lui dis-je, rien, nada. Il en conclu que j’ai une péritonite. En conclusion, je dois rentrer de toute urgence me faire opérer. Zut alors j’étais prête à courir le marathon. Bon bê je m’exécute en bon petit soldat, bien sage et bien élevé. Le médecin l’a dit !!

Le jour même, je rentre en clinique pour être opérée le lendemain. Un mois de convalescence.

Une chose étrange ?! En effet, le chirurgien n’a jamais voulu me montrer mon appendice malgré ma demande insistante. Il a confirmé, à mon médecin généraliste de l’époque qu’il fallait bien opérer. J’ai une drôle d’intuition…

Affaire classée avec une cicatrice en prime !!

Cet article a 4 commentaires

  1. Nico06

    Merci pour cet article et je dois dire sacré défi car le gluten est vraiment partout ! Mais c’est bon de voir qu’il existe des alternatives. Merci (j’aime bien le style de ton écriture)

    1. Sabine

      Merci Nico06 pour ton commentaire qui me fait plaisir. Oui un sacré défi contre l’industrie alimentaire qui pollue notre corps en obligeant en partie les agriculteurs à penser profit / rentabilité et non santé. Vive le bien manger sainement

  2. Lara Tabatabai

    Bonjour Sabine, merci pour ton article, cela n’a pas dû être tous les jours faciles de vivre avec tes intolérances alimentaires. La cuisine sans gluten m’intéresse, je cherche des recettes plus légères, je suis un régime alimentaire donc je me réjouis de voir ❤️

    1. Sabine

      Bonjour Lara, merci à toi pour ton commentaire qui me fait plaisir. Doublement plaisir de pouvoir t’aider à rendre ton quotidien en cuisine, facile, en toute simplicité. Au plaisir de partager des recettes et d’avoir ton retour. Cela m’intéresse

Laisser un commentaire